Dates à venir

  • 13
    Sep

    Bedmakers -

    Le Taquin, Toulouse - 21h00  
  • 15
    Sep

    Bedmakers -

    Festival Jazz(s) à Trois Palis, Trois Palis
    15
    Sep
    -

     

Actualités

Bedmakers s'est rendu au légendaire studio La Buissonne dans le sud de la France pour concevoir un troisième opus, créant de nouveaux liens entre vieilles chansons folks revisitées, compositions originales et musique chambriste librement improvisée. Sortie Automne 2024.

écouter

Discographie

Distribution

Robin Fincker : saxophone tenor, clarinette
Mathieu Werchowski : violon
Dave Kane : contrebasse
Fabien Duscombs : batterie

Revue de presse

Bedmakers

Tribute to an Imaginary Folk Band

Bedmakers - Robin Fincker, Mathieu Werchowski, Dave Kane, Fabien Duscombs

Vidéos

Tribute to an imaginary folk band

Bedmakers réunit quatre musiciens aux univers musicaux polymorphes et singuliers. Le saxophoniste/clarinettiste anglophile Robin Fincker , le batteur Fabien Duscombs, le violoniste aux dérives électroacoustiques Mathieu Werchowski et le contrebassiste irlandais Dave Kane. Fort de cette instrumentation riche en couleurs, le quartet fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne,  et creuse cette matière sonore fertile mûrie par les multiples décennies de tradition orale, pour en extraire son essence mélodique et l’observer à travers le regard d’improvisateurs sans étiquettes. Un croisement imaginaire de différentes essences musicales qui propose un répertoire aux itinéraires multiples - à l’image de ces musiques qui, bien que profondément liées à leur racines, ne connaissent pas de frontières pour autant.

Ici cohabitent musiques populaires, blues et improvisation libre. A la fois collecteur et ré-inventeur, le quartet bouscule les relations entre musique traditionnelle et expérimentale et fait apparaître des bribes de ritournelles dans un flot de jazz improvisé. 

Bedmakers élargit sans cesse son répertoire en un réservoir qui se veut inépuisable, mélange de collectage et de compositions originales. Le groupe cherche à évoquer le lâcher prise, la transe, la liesse collective d’un parquet de danse par le biais d’une expérience musicale d’une grande amplitude dynamique. Le ressac de gestes bruitistes, les boucles incessantes de l’archet, les mélodies entêtantes du saxophone et le son polymorphe de la  section rythmique du quartet convergent vers un but commun, vibratoire et partageur, de danse invisible et de choc moléculaire.

Une production Freddy Morezon. Avec le soutien de la DRAC Occitanie, du CNV, de la SPEDIDAM, de l'Institut Français à Paris et la Ville de Toulouse. En coproduction avec Banlieues Bleues et Jazzdor. En partenariat avec Jazz à Luz et Occijazz.
Photo :  Jose Luis Bongore
Vignette photo page "projets" : Suzy Noguès